Carnet

La panaméricaine en short

Me voici en Colombie après 22 heures de bus sur la Panaméricaine. Mon chemin a suivi cette route mythique pour la quatrième fois, après le trajet Arica-Tacna (R5 au Chili), une portion du trajet Tacna-Arrequipa (PE-1S au Pérou) et la plus grande partie du trajet Baños-Quito (A5 en Équateur).

Je suis arrivé à Cali, la capitale de la salsa, et j'ai peur. Oui, j'ai peur. Depuis mon arrivée sur le continent en septembre, j'ai rencontré pas mal de colombiens et (presque) tous m'ont dit la même chose : "Aujourd"hui, la Colombie est plutôt sûre, mais si tu ne veux pas te faire dépouiller, évite de faire le gringo barjot en portant des shorts. Porte des pantalons, soit un homme, comme les colombiens".

Alors oui, je veux bien, mais il s'avère que la veille de mon départ, la laverie ne m'a pas rendu le pantalon que j'avais ramené de France. Il a été "prété", ou "confié", ou tout simplement "perdu", une histoire compliquée.

En attendant d'acheter un second pantalon, je fais profil bas, je rase les murs. Heureusement qu'il y a les amples chevelures brunes des colombiennes pour me réchauffer le cœur et me donner un peu de courage.

Hasta luego Ecuador. Salutations à Julia (FR) et Roman (FR), ainsi que tous leurs amis français, équatoriens, boliviens, colombiens, belges..., Natalia (EC), Monika (PL) et Jack (PL), Caroline (FR), et Gil (BE) et Charline (BE). Oui, beaucoup de couples.

Consultez les 9 commentaires.

Hardcore Ecuador

¡Vamonos al viaje para buscar los sonidos magicos de Ecuador!
¡Escuchame! ¡Ahora si!

Sash in Ecuador

¡No puede ser! ¡¡¡Nooo!!!

Delfin Quishpe in... euh... toutes ses chansons ?

Le visiteur pressé peut trouver l'Équateur bien calme, voire fade, comparé à ses exubérants voisins andins. Moi même, j'ai eu du mal à me convaincre du caractère loco loco du pays. Cependant, si on regarde du côté des alcools et de la musique, on trouve des petites curiosités hallucinées.

Ecuador de Sash

Ce titre qui ne doit pas vous être inconnu (dans le top 10 Europe en 1997, numéro 1 en Belgique, s'il vous plaît) est une fausse piste : il est allemand et aucun équatorien ne semble le connaître (il n'a même pas de page dans le Wikipédia hispanophone). Mais je le met tout de même parce qu'il m'amuse beaucoup et qu'une nouvelle version est sortie il y a 2 jours à peine.

À écouter en buvant un Pájaro azul, un cocktail (d)étonnant provenant de la province de Bolivar :

  • Base : Aguardiente de caña de azúcar (du rhum, en gros…)
  • Corps : Bouillon de poule refroidi
  • Additif : Écorce de mandarine et/ou d'orange et anis

Franchement, c'est plutôt bon. C'est même la première fois que je peux boire de l'anis sans faire de grimace. Ce cocktail a la réputation d'être extrêmement addictif, et hallucinogène à forte dose. J'en ai pas bu assez pour confirmer.

Canelazo de Chaucha Kings

Le Canelazo est un cocktail andin, consommé principalement en Équateur, qui a inspiré de nombreuses chansons, dont celle-ci qui fait partie du répertoire folklorique national. Voici une interprétation récente et particulièrement atroce avec la participation de la superstar du Web Delfin "Hasta el fin" Quishpe.

À écouter en sirotant un canelazo, évidemment :

  • Base : Aguardiente de caña de azúcar
  • Corps : Jus de Narangille
  • Additif : Sucre de canne "Panela"
  • Diluant : Eau bouillie avec de la cannelle

Un petit cocktail chaud qui passe bien.

Mosaico Ecuador de Hector Jaramillo

Cette chanson est un medley fleuve de 34 minutes, chanté par la voix monotone par Hector Jaramillo, et réservé aux plus vaillants d'entre vous. Les vidéo ci-dessus ne représente qu'un petit quart de l’œuvre. Écouter l'intégralité à plein volume dans la chaleur étouffante des derniers kilomètres du trajet de bus de Quito à Banos a été une expérience métaphysique extrême.

Il faut donc l'écouter de préférence en buvant de l'Uña de la Gran Bestia un cocktail type "cercueil" :

  • Base : Aguardiente de caña de azúcar et/ou Vodka
  • Corps : Marinade de scorpions et de mille-pattes géants
  • Additif : Marijuana et huile de moteur

N'ayant pas visité la ville côtière de Canoa, je n'ai pas pu l'essayer mais ma cousine Julia, oui. Elle ne se rappelle plus du goût, mais se souvient d'avoir rapidement vomi ce curieux breuvage.

Consultez les 2 commentaires.

À mi-chemin

Voici un an que mon tour du monde a commencé. 2015 est passé à toute vitesse et je suis déjà à la moitié de mon voyage. Je commence ici, à Misahualli, en Équateur, en sirotant une guayusa dans la jungle amazonienne, et mon troisième semestre d'aventures qui va concerner les Amériques Centrales et du Nord.

Le Brésil m'a conquis et je me suis laissé emporté par les rencontres et les aventures, loin de mon ordinateur. Résultat, je n'ai rien publié en décembre. Pourtant, il y avait tant de choses à raconter :

  • Rio de Janeiro et son urbanisme fou, coincé dans un site naturel exceptionnel et toujours rythmé par la bossa nova. Par contre, si de nombreux quartiers m'ont plu, la façade atlantique (pourtant mythique avec Copacabana et Ipanema) a été une petite déception.
  • Ouro Preto, ensuite, une petite ville près de Belo Horizonte, avec beaucoup de charme et pleine de légendes sur des poètes révolutionnaires ou d'esclaves s'affranchissant.
  • Salvador de Bahia, l'africaine, mon coup de coeur, avec ses plages orientées vers l'ouest (donc, avec couchés de soleil !), son énérgie (samba, capoeira...) et surtout sa gastronomie. C'est le seul endroit du Brésil où j'ai vraiment bien mangé. Et puis, ça m'a fait quelque chose de voir Bouche Dorée vendre des acarajés sur la plage.
  • Et enfin, Brasilia, l'utopiste, qui est toujours la ville du futur 55 ans après sa fondation. C'est fou de voir a quel point l'oeuvre de Lucio Costa et Oscar Niemeyer a bien vielli, alors que nous avons tant d'exemples en Europe d'architecture moderniste fatiguée. Oui, je pense à toi Charles-Édouard.

Je vais tout de même publier très prochainement, avec plus d'un mois de décalage, le seul billet dont la rédaction était terminée : Tribunes.

Avec ce mois de retard, ça va être très difficile de saluer mes belles rencontres du Brésil, mais en voici quelques-unes : Jair (BR), Juliana (BR), Karina (BR), Lane (BR), Renata (BR), Noortje (??), Natalia (??), Philippe (FR) et Lupita (ES) de Sao Paulo ; Peter et Aisling (IR) et Marika (PL) de Parati ; Katia (BR) et Jim (US) de Rio ; Larissa (BR) de Salvador ; et de nouveau Susana (BR) de Brasilia.

Consultez les 2 commentaires.

Tribunes

Billet publié le 23 janvier 2016

Mon expérience brésilienne n'aurait pas été complète sans un match de football. Oui le football, vous savez, le sport de Footix.

J'ai attendu Rio car je voulais visiter le mythique stade Maracanã, autrefois le plus grand stade du monde avec 200 000 spectateurs, rétrogradé à la 50e place environ depuis sa mise au normes de sécurité (79 000 places aujourd'hui).

Je suis devant.

J'ai commencé a faire la queue avec les supporters de l'équipe visiteuse (les Palmeiras de Sao-Paulo), car c'est là où il y avait moins de monde. Puis, me disant qu'il serait dommage de ne pas prendre la formule premium, réservée aux supporters de l'équipe locale (le Flamengo de Rio, l'équipe qui a le plus de supporters au monde !), je change de queue. Quelle heureuse décision ! Quelques secondes plus tard, une centaine d'hooligans cariocas ont chargé les quelques supporters paulistas pour cogner un maximum de monde.

J'ai pris une vidéo que je ne peux pas uploader mais dont voici une petite mosaïque :

Baston devant le stade Maracanã

La police a rapidement dispersé tout ce petit monde avec d'augustes coups de matraques, mais l'ambiance est restée très tendue.

Je suis dedans.

Ma place est parfaite, bien au milieu, bien devant. J'ai accès au buffet illimité boisson et grignote qui n'est pas trop mal. Et se trouvent dans ma tribune les seules femmes et enfants du stade, séparés des autres tribunes remplies (enfin, remplies... le stade est a 90% vide) de gars super testostéronés, aux cranes rasés, éructant et faisant des saluts fascistes.

Ça me permet de profiter des quelques minutes d'enthousiasme bon enfant avant que le match commence car la tension est vite montée après le coup de sifflet. Toute actions ratée de la part du Flamengo ou réussie de la part des adversaires était l'occasion pour mes voisins d'hurler et de cogner un truc, n'importe quel truc.

Par contre, et c'est ça le plus curieux, les situations inverses ne donnait pas lieu à des réjouissances, non. Seul un but du Flamengo pouvait les satisfaire et détendre l'atmosphère. Il n'y en a eu qu'un seul, a 10 minutes de la fin du match, malheureusement très rapidement suivi du second but des Palmeiras

Le gars à ma droite est tout rouge, il a les yeux gorgés de sang et les mains cramponnées au siège de devant. S'il réussit enfin à l'arracher c'est pour l'envoyer dans la gueule de son voisin. Une chance sur deux que ça soit pour ma trogne.

Franchement, une heure et demi dans cette ambiance angoissante, c'est long. Surtout que sur le terrain, et bien, il ne se passe pas grand chose. Il y a bien 22 mecs en short qui joue à la baballe, comme prévu, mais ça manque de panache. Surtout que l'ambiance chauffe aussi de leur côté, la seconde mi-temps est toute hachée de fautes et d'arrêts de jeux.

Flashback

Ça fait plus de 11 ans que je n'étais pas allé dans un stade. La dernière fois, c'était pour voir un match Strasbourg/Paris. Il avait été interrompu après que deux bagarres générales aient éclatées : une dans chaque camp de supporters, même si c'était plus violent coté parisien. Je revois encore le service de sécurité du stade de La Meinau se prenant une bonne rouste, obligeant les CRS à intervenir dans les tribunes.

C'est toujours comme ça ou j'ai seulement pas de chance ?

Consultez les 4 commentaires.

Inès

Trop chou d'amour la petite mimine.

Consultez les 7 commentaires.

Archives

2015
1 décembre La cachaça c'est ça Campinas 3
29 novembre Chega de Saudade São Paulo 2
24 novembre Le revenant Ciudad del Este 5
21 novembre Errorisme Encarnacion 7
17 novembre Arriero Porte Asunción 0
16 novembre Larmes, marche et haine Santa-Cruz 12
9 novembre Cholitas Yumani 2
7 novembre Soroche La Paz 0
4 novembre Inaccessible Machu Picchu Aguas Calientes 2
2 novembre Lama Mova Cusco 6
31 octobre La seconde guerre du Pacifique Lima 4
29 octobre Soul Plane Lima 8
28 octobre Le grand blond Arequipa 3
25 octobre Chacalluta Tacna 2
21 octobre Retour vers le futur Santiago 3
16 octobre Chilling Chili Valparaiso 5
10 octobre Los Libertadores Santiago 1
8 octobre Yerba Mate Mendoza 0
5 octobre Caliente Niedlich Villa Belgrano 9
2 octobre Tierra Santa Buenos Aires 4
27 septembre Pourquoi je choisis Android Montevideo 2
26 septembre Rio de la plata Buenos Aires 3
29 juillet Fêtes et Ferias Bayonne 1
22 juillet Fist of Curry Paris 2
10 juin Bayon, Cambodge Phnom Penh 7
1 juin Amour et liberté Bangkok 4
30 mai Une nuit a Silom Bangkok 3
25 mai Poste frontiere Hat Yai 4
22 mai Grosse fatigue Penang 3
16 mai Je suis Guoplu Melaka 1
12 mai Durian durian Kuala Lumpur 7
8 mai Et la France enivrée te salue Singapour City 3
8 mai Du bubble tea au singapore sling Singapour City 2
1 mai Young man, there's no need to feel down Taipei 1
26 avril Beauty face Hiroshima 10
25 avril Plein soleil Hiroshima 2
21 avril Ne cherchez pas la geisha Kyoto 2
18 avril Puyo Puyo Tsu Tokyo 3
18 avril Lost in translation Tokyo 9
15 avril Japooooooooooooooooooon ! Tokyo 1
14 avril DMZ Séoul 2
9 avril Hangeul Busan 2
6 avril Gwoemul Séoul 6
5 avril Bibimbaps, me voici ! Séoul 8
4 avril Pillow Fight Hong-Kong 4
2 avril Géopolitique et chocolat Hong-Kong 3
29 mars Bye bye melodica & Vietnam Hong-Kong 12
28 mars 16 cocktails dans le ciel de Saigon Saigon 4
25 mars L'opium du peuple Con Dao 0
19 mars Le prix du bétel Hué 2
15 mars Mer de chine Kuala Lumpur 1
14 mars Blurred line Malay 3
10 mars Mata ! Mata ! Malay 5
8 mars Trackin' Manille 4
7 mars Ital Jakarta 6
6 mars La pause kopi Yogyakarta 10
2 mars C'est la vie Denpasar 3
1 mars See Ya Denpasar 0
27 février L'appel de la forêt Katoomba 4
24 février À mon regard tu te dérobes Sydney 2
19 février On the Great Ocean Road Melbourne 2
16 février Kia Ora Melbourne 12
14 février Coriolis Waiheke Island 4
12 février Under the rainbow Auckland 0
10 février Fast exciting game Rotorua 2
8 février Brebious Party 8 Rotorua 7
7 février Waitangi Wellington 0
3 février I'll take you to the barbershop Wellington 1
1 février Des cagous aux kiwis Wellington 2
31 janvier Cocktail Karikate Karikaté 0
29 janvier Cobra clutch Yaté 3
27 janvier Île Bayonnaise Île des Pins 2
25 janvier La mission Nouméa 5
22 janvier Berdea Karikaté 5
21 janvier La pause Kava Karikaté 8
16 janvier Le caillou Karikaté 3
13 janvier Tomber de Charlie en Scylla Karikaté 0
8 janvier Rebond Paris 4
2014
20 janvier Blue monday Paris 1
2012
4 février Il neige à Venise Venise 3
2011
28 décembre Miss Java Ajaccio 1
2 novembre Sur la route Paris 4
22 septembre Part heart, part garbage Paris 1
12 juillet De Drupal 6 à Drupal 7 Paris 1
4 juillet 10 ans de Spartak Paris 2
3 juillet Reggae musique morte ? Paris 2
27 juin Bayonne : Un calendrier contre les calendes Paris 4
8 juin World IPv6 Day Paris 0
4 mai Blockify Paris 0
6 avril Méthode HTTP PATCH Paris 2
18 mars Barcode love Paris 0
13 mars Révolutions et démocratie Paris 2
13 mars Relax NG comme syntaxe de documentation Paris 0
20 février Janny Jane Bruxelles 0
2010
31 décembre Son nom est.... Paris 4
26 décembre GNU/Linux à l'heure d'Android Versailles 2
29 novembre Il neige (5) Paris 0
16 octobre PhiloWeb Paris 0
29 août Succès et limites du RDFa Paris 0
25 août Contenants, contenus et auteurs Paris 0
20 août Organiser la connaissance Paris 0
13 août De vieilles connaissances (2) Paris 4
10 août De vieilles connaissances (1) Paris 1
7 août Soyez brefs Paris 0
4 août Des triplets partout Bergerac 4
1 août Au commencement était l'URI Bayonne 0
28 juillet GIV US TEH KEYS Paris 4
25 juillet Leperliac Paris 3
21 juillet Cassini sous les néons Paris 3
11 juillet Iä, Iä, Cthulhu fhtagn Paris 0
17 juin REST et SOAP en deux pintes Paris 15
28 mai Quartiers Paris 2
19 mai L'artiste du mois Paris 2
9 mai Cyclologie Paris 2
29 avril Les ombres de Saint-Paul Paris 2
21 avril Temps clair pour voyager en Europe Paris 0
20 avril Mission accomplie Paris 5
15 avril Paname Paris 0
29 mars Luna Park pour la génération Y Bordeaux 2
20 mars Abstention et pouvoir Lille 4
7 mars Weapons of Maß Destruction Munich 0
26 février Ghost Of Marx Bruxelles 2
13 février Paradoxaux aficionados Bayonne 2
6 février J'ai la frite Bruxelles 3
13 janvier Doppelgänger Bruxelles 5
10 janvier Tempête de sable à Helsinki Bruxelles 2
2 janvier Bâtir de beaux URI : les extensions Bruxelles 1
2009
19 décembre Il neige (4) Bruxelles 0
14 décembre Compte à rebours Bruxelles 0
13 décembre Menara ♥ Peterlin Bruxelles 1
10 décembre Les ressources étherées du Web Bruxelles 0
23 novembre Albin a la grippe Bruxelles 0
16 novembre 6 ans de liberté Bordeaux 0
8 novembre Frontières Lille 0
27 octobre Le désert est une grande plage Bordeaux 3
5 octobre L'homme contre la machine Lille 3
2 octobre Entrer en lecture Lille 0
7 septembre Jeu de piste Bruxelles 0
1 septembre Un nouveau départ Bruxelles 1
22 août Install Party Saint-Jean-De-Luz 0
4 août Les fêtes de Bayonne Bayonne 2
26 juillet Les flingues de Bayonne Bordeaux 0
10 juin Un verre de Camille Brune ? Bordeaux 0
20 mars Un deux trois Web Bordeaux 0
3 mars Performance Bayonne 1
1 janvier 2009 Bayonne 0
2008
12 décembre Monopoly Bordeaux 0
15 octobre ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ Casablanca 0
13 juillet Play it again, Sam ! Casablanca 0
22 mai Revue VS Casablanca Casablanca 0
2007
28 septembre La promenade blanche Bordeaux 0
9 mai Gnome, c'est ma tasse de thé Bordeaux 4
7 mai Gueule de bois Bordeaux 1
24 février Spartak se reforme ! Bayonne 0
25 janvier Il neige (3) Bordeaux 3
19 janvier Carnets Bayonne 0
15 janvier Pierre blanche Bordeaux 0
2006
3 septembre Oublier le sludge Bordeaux 1
1 septembre C'est dit ! Bordeaux 3
24 juin Pétition Bayonne 3
13 juin Bon plan Barcelone 7
1 juin Le retour Bayonne 5
1 mai Wappu Wappu Jee ! Helsinki 0
28 avril Universalité des triplets Helsinki 0
4 avril Non au CPE Helsinki 7
1 avril Aprillipäivä Helsinki 7
28 mars The Quest for Kalevala Helsinki 2
24 mars Guerre de religions Helsinki 1
20 mars Tschüß Jürgen Helsinki 0
6 mars Arc-en-ciel Helsinki 0
27 février Sécurité sous Unix Helsinki 0
15 février Le petit snack de Chydenia Helsinki 2
14 février Ça va mieux en le disant Helsinki 4
13 février Surprise Helsinki 2
4 février Joyeux anniversaire Helsinki 4
29 janvier Reconnaissance faciale Helsinki 6
23 janvier La messagerie instantanée pour tous Helsinki 0
19 janvier Finlandia Helsinki 1
10 janvier gerié é nouar Helsinki 3
2005
8 décembre En vrac sur la Finlande Helsinki 0
5 décembre Le Logiciel Libre Helsinki 0
28 novembre Velvhel Underground Helsinki 0
24 novembre Les marchands du temple Helsinki 4
21 novembre Mieux que le jogging Helsinki 4
20 novembre Mens in saunas : corpore sano Helsinki 0
14 novembre Choc culturel Helsinki 7
6 novembre Arsenal Helsinki 8
4 novembre Gojira Helsinki 0
26 octobre Sur un coup de tête... Copenhague 8
26 octobre Il neige (2) Helsinki 1
21 octobre On y est presque Helsinki 2
19 octobre Ambition Helsinki 7
18 octobre Eskerrik asko SVG Helsinki 5
17 octobre Tallin Tallin 1
13 octobre Élegance finlandaise Helsinki 1
7 octobre Deuil Helsinki 2
28 septembre Mathématiques Helsinki 0
24 septembre Des bises et des brises Helsinki 2
20 septembre Devinette Helsinki 8
18 septembre Vilain mensonge Helsinki 3
14 septembre Kieltolaki Helsinki 7
10 septembre Catastrophe Helsinki 1
8 septembre Aurore Boréale Helsinki 1
7 septembre Les petits pas Helsinki 1
7 septembre Où suis-je ? Helsinki 11
6 septembre Meilla oli hauskaa Helsinki 0
29 août Sept ans de réflexion Bayonne 3
19 août La rencontre entre RDF et XHTML Bayonne 7
18 août Le cimetiere disparu Tonneins 0
14 août La loterie bayonnaise Bayonne 4
20 juillet Nuits rhénanes Strasbourg 8
12 juillet Philocomptoir à Pampelune Pampelune 4
21 juin Les Courants Contraires Bayonne 6
18 juin Il hait le printemps Bayonne 1
17 juin Sombre perspective Bayonne 1
25 mai Sapience d'affaire Strasbourg 2
25 mai Mais que veut dire missik ? Strasbourg 2
16 mai Le début de la fin Strasbourg 1
12 mai Quick and Dirty Robocop Strasbourg 2
9 mai Galapagos, encore... Strasbourg 0
6 mai Ramona Strasbourg 6
24 avril Bayonne bridge Bayonne 1
19 avril Les morts-vivants sont libres Strasbourg 0
18 avril D'une catastrophe l'autre Strasbourg 1
18 avril Avoir des potes Bayonne 2
13 avril The Black Syb Session IV Strasbourg 2
9 avril Drôles de fruits Strasbourg 0
6 avril Decmaneur Strasbourg 1
3 avril Sceptique ou sceptique ? Strasbourg 3
1 avril Elle n'aime pas les pâtes Strasbourg 2
19 mars La soirée parfaite Strasbourg 0
15 mars Paris Pranaya Strasbourg 0
14 mars Stras assaillie Strasbourg 3
8 mars Hockey sur glace VS art contemporain Strasbourg 0
2 mars Quels menus pour le HTML ? Strasbourg 0
1 mars À ma lectrice inconnue Strasbourg 1
26 février Les visiteuses Strasbourg 0
20 février Bookcrosser malgré tout Strasbourg 2
19 février Les médicaments libres Strasbourg 0
18 février Séance de rattrapage Paris 2
18 février Soif d'illégalité Paris 0
11 février Helsinki sera toujours Helsinki Strasbourg 1
4 février Evolution of the Planet Strasbourg 1
2 février man su Strasbourg 4
1 février Profitez d'un taux exceptionnel Strasbourg 1
24 janvier Il neige Strasbourg 0
23 janvier Le tabac c'est tabou Strasbourg 4
22 janvier Hermétisme Strasbourg 0
18 janvier Le môle Seegmuller Strasbourg 8
13 janvier SybSession II : la chronique Strasbourg 0
8 janvier Bienvenue Strasbourg 2